l’appel du tchaï

tchai-indienComposé de thé noir, de lait, de sucre et de gingembre, le tchaï est le breuvage qui symbolise à lui tout seul l’Inde. Bu aussi bien par les riches que par les plus pauvres, il se consomme partout et à toutes heures. Le tchaï se boit dans un verre ou dans des gobelets en argile que l’on jette après. Le tchaï-walla, ou vendeur ambulant de tchaï se voit à tous les coins de rue, sur les quais de gare, dans les arrêts de bus, les ruelles marchandes ou devant les ministères. Il annonce son arrivée en lançant son appel, à la note ascendante si pittoresque:  » ttchhaaïï! tccchhhaaïïï ! tttttccccchhhhhaaaaïïïï! »

Malheureusement, pour le touriste, le pittoresque n’a qu’un temps, et peut vite tourner à l’agacement. Car l’appel du tchaï retentit à tout heure de la journée..et de la nuit. Et pour le voyageur occidental, qui s’étonne toujours de ce mystère de la nature qui a permis à l’indien de s’endormir un peu près partout et quelque soit les conditions, l’appel du tchaï peut virer au cauchemard. Notamment dans le train.

En Inde, la perception du temps étant différente, les trajets se comptent en nombres de jours plutôt qu’en kilomètre. C’est ainsi qu’il s’organise un véritable ecosystème dans les trains: On peut y prier, s’y divertir, s’y faire raser, s’y faire bénir, lire les lignes de la main, s’y faire rosser, s’y restaurer et bien entendu y boire le tchaï. C’est même le lien de tout: on y prie en buvant le tchaï, on y discute affaire en buvant le tchaï, on palabre en buvant le tchaï..

Dans ma panoplie du voyageur près à toutes les éventualités, j’avais emporté des boule quiès.  Mais, ça n’a pas suffit. Bien qu’épuisé après un périple à Darjeeling, j’ai tenté vainement de dormir.  Essayer de se reposer dans un train hanté par le vendeur de tchaï est certainement l’une des épreuves la plus dure en Inde. Impossible de fermer l’oeil pendant 2 jours. J’ai songé avec envie aux navigateurs solitaires et à leurs micro-siestes.

Il était 23 h. Les yeux rouges, le pas hésitants, enjambant les ballots et les quidams, j’allais prendre l’air à la portière du wagon. Malgré ma lassitude et mon agacement grandissant, je ne pu m’empêcher de ressentir une certaine nostalgie.

« c’est quand même un beau pays. » me suis-je dit. Et je suis remémoré tous les lieux et les gens que j’ai rencontrés.  Toutes les petites arnaques dont j’ai été victime.  Tous ces petits moments passer à rien faire, juste à apprécier l’instant: les cénotaphes d’Orccha, les crépuscules à Jodhpur, les dunes du Thar, la cavalcade bruyante des langurs à Jaïpur, le feu de ce dal avalé sur la route de Simla, les jolies…

(soudain) « – TTCCHHAAAÏI !!!, tchaï ! mister !? »

J’ai failli tomber du train en marche! Plongé dans les souvenirs, je ne l’avais pas vu arriver. Il se tenait là devant moi, à me sourire de toutes ses belles dents éclatantes. Mais surtout, il avait cette expression si touchante que je vis souvent sur le visage des gens de la rue. Une expression qui semblait dire:

 » Je vends des tchaïs, c’est ma condition, je l’accepte. Mais je sais que demain, sera mieux qu’aujourd’hui »

_ Tchaï, sir ? me demanda-t-il encore.

_ ok! ok!, dis-je en lui rendant son sourire. Tchaï please !

Tout content de sa vente, il repartit en chantant son refrain:  » tchaï! tchaï!tchaï! .. »

J’étais vaincu. Mais en buvant une délicieuse gorgée, je me rendis compte soudain que tout agacement et toute la fatigue du voyage venaient de me quitter.  Vraiment très bon le tchaï !

Blog de notre site : www.poivreetepice.com

3 réflexions sur “l’appel du tchaï

  1. Excellent article… cela m’a transporte un instant en Inde… j’y penserai au Tchai pour mon prochain business trip.

  2. Excellent article… cela m’a transporte en Inde… je penserai au Tchai pour mon prochain business trip.

  3. En lisant cet article, je ne savais pas dans quelle narration me situer, nouvelle documentaire ou romanesque. Mais la fin est assez bonne =)
    Ah oui, et je pense que tu as oublié des mots dans « “c’est quand même un beau pays.” me suis-je. Et je suis remémoré tous les lieu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s