le Cambodge juge ses derniers khmers rouges

Alangui sur sa moto-doubt, Vott tire à lui le journal, oublié par un  client sur la banquette.  Gros titre en première page: « le Cambodge juge ses derniers khmers rouges »

Sans conviction, Vott s’évente avec sa casquette et baille bruyamment. Gros soupir de lassitude: à Siemreap, en ce début de saison sèche, la chaleur est étouffante. Un mouvement lent du buste (l’expérience lui ayant appris la prudence), il se relève. Après avoir chaussé ses claquettes, Vott se traine jusqu’au stand de Sothy.

– Hé, madame la vendeuse, lance-t-il, donnes-moi voir quelques tranches bien vertes! Ce matin, j’ai l’impression que j’ai envie d’en manger.

A la mode khmer, il s’accroupit à même le sol, rénifle et étale le journal devant lui. Au bout d’un instant.

– T’as vu?  Ils vont juger les chefs khmers rouges à Phnom-Penh.

Aucune réaction de Sothy qui pose simplement la mangue et le piment devant Vott. Celui-ci en croque un premier morceau, et la bouche pleine, lit à haute voix:

« Le Cambodge veut en finir avec son passé douloureux. Avec ce procès, Hun Sen, fortement critiqué par la communauté internationale depuis son soutien affiché à Taksin,  envoit un message de détermination et de bonne volonté aux pays occidentaux, principaux bailleurs de fonds du pays: « Il faut engager le Cambodge sur la voie de l’avenir, dit-il, et en finir avec nos vieux démons »

Vott regarde Sothy : celle-ci acquiece à la manière de ceux qui n’ont d’autre alternative que d’accepter leur karma.

_ Ouaih!: « met-tre-le-Cam-bod-ge-sur-la-voie-de-l’a-ve-nir », s’amuse-t-il à répèter en articulant chaque syllabe.

Il secoue la tête et préfère avaler une autre bouchée.

_Dis, tu m’fera un paquet!  j’en mangerais tout-à-l’heure, j’emmène des Barangs (touristes) à Bantey srei aujourd’hui.

Sothy tranche un autre fruit et  y adjoint le sel et le piment. Elle cherche quelques choses pour les emballer. Son regard s’arrête avec évidence sur le journal. D’un geste de la main, elle le réclame et sans hésitation arrache les premières pages.

Vott rénifle encore, récupère ce qui reste de son canard et reprend la lecture: « Pech Chenda sort un nouveau DVD: elle reprend les classiques de Sin sisamouth »

Alors Sothy s’approche et, après avoir fourré dans son tablier les riels que lui tend Vott, elle penche la tête par dessus son épaule pour essayer de voir s’il y a une photo.

_  Je trouve que c’est elle qui chante le mieux, dit-elle soudain.. Elle n’a pas besoin de faire toutes ces manières comme ces jeunes de maintenant.

Dernière bouchée de mangue pour Vott.

_ Si j’ai un bon pourboire aujourd’hui, j’vais acheter son DVD, dit-il. Mais avec ces satanés barangs, on ne sait jamais ! Vraiment, on croirait qu’ils comprennent rien au srok khmer (pays des cambodgiens)

Et avec un sourire aux lèvres, ils se concentrent sur le long article consacré à la chanteuse.

Blog de notre site :  poivreetepice.com

3 réflexions sur “le Cambodge juge ses derniers khmers rouges

  1. Est-ce le desespoir que rien ne changera ou le besoin d’un brin de plaisir pour echapper a leurs conditions qui les font se desinterresser du proces des Khmers rouges?…

    • c’est le bon sens populaire, les gens de la rue ne se font plus aucune illusion: cela fait bien longtemps qu’ils se sont désintéressés du cirque de la politique de leur pays et de leur dirigeant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s